Le Gouvernement prévoit une reforme du régime auto-entrepreneur pour réduire la durée d’activité de ces petites entreprises. La Ministre de l’Artisanat et du Commerce Sylvia Pinel prévoit de modifier des éléments essentiels du statut AE sans même se concerter avec les partenaires sociaux concernés. Elle souhaite améliorer l’auto-entrepreunariat mais elle ne propose que de tuer ce régime pour des milliers de Français qui gagnent actuellement un revenu par cette activité d’indépendant.

On ne deviendra jamais riche en étant auto-entrepreneur : les chiffres d’affaires maximum empêchent de gagner plus de 2 000 € par mois.

On ne peut pas non plus parler de concurrence déloyale avec les artisans : les lobbies le rabâchent sans cesse mais aucun chiffre officiel n’a jamais été donné pour estimer la valeur de ce soit disant préjudice.

Limiter l’auto-entreprise dans la durée est discriminatoire : pourquoi un retraité ne pourrait-il pas compléter ses revenus pendant plus de deux ans, pourquoi empêcherait-on de travailler un quinquagénaire qui ne retrouve plus d’emploi salarié, pourquoi inciter un jeune à vendre ses prestations au noir plutôt qu’en AE ?

Le statut auto-entrepreneur est rentable : plus de 5 milliards d’euros de cotisations payées par le million de personnes qui créent de la richesse en France.

Nous savons que le régime auto-entrepreneur est une version simplifiée de l’entreprise individuelle – micro-entreprise mais cette simplification des démarches et des déclarations a été l’élément déclencheur de nombreux nouveaux entrepreneurs.

François Hollande dit que la croissance sortira la France de la crise alors pourquoi ses ministres veulent freiner la création de richesse ? Il faut peut-être ajuster le régime AE mais ces propositions de loi vont tuer une envie d’entreprendre.

En référence aux pigeons, le mouvement des poussins vient défendre les auto-entrepreneurs contre le projet de loi de Sylvia Pinel.